See How Data Engineering Gets Done on Our Do-It-Yourself Data Webcast Series

Start Free

Speed up your data preparation with Trifacta

Free Sign Up
Summer of SQL

A Q&A Series with Joe Hellerstein

See why SQL is Back
 

Niort, “ porte d’entrée ” pour un leader planétaire



Niort, “ porte d’entrée ” pour un leader planétaire Publié le 29/06/2018 à 04:55 | Mis à jour le 29/06/2018 à 04:55  Partager  Twitter  Partager  Envoyer à un ami  O NUMÉRIQUE O NIORT Adam Wilson hier soir à Niort. « On se rend bien compte de l’importance prise par les services nés autour de l’informatique. C’est ce qui va séparer les gagnants des perdants. » © Photo NR Après Berlin et Barcelone, Adam Wilson, basé à San Francisco, était hier à Niort. Ses produits comptent 9.000 utilisateurs dans le monde. Il est leader mondial dans son domaine. Basé à San Francisco, après Berlin, Madrid, Barcelone, Londres, il était hier… à Niort. « Le marché est dynamique ici dans le domaine de la finance et de l’assurance. Et nous sommes à la recherche de portes d’entrée : cela fait trois ans que nous nous développons sur le marché européen », explique Adam Wilson, P-DG de Trifacta. Adam Wilson était hier soir l’invité du Medef des Deux-Sèvres pour donner une conférence sur l’exploitation des données numériques, clé de la croissance du XXIe siècle. S’il a fait le déplacement, c’est aussi parce qu’il est partenaire de Kéréon Intelligence, start-up niortaise spécialiste de l’intelligence artificielle . Orange, Yves Rocher et une mutuelle niortaise Le métier de Trifacta ? Avant d’exploiter des données numériques, il faut les raffiner, les « nettoyer », pour qu’elles soient prêtes à servir. C’est à ça que servent ses produits, 9.000 utilisateurs dans le monde, parmi lesquels Orange, Yves Rocher ou une mutuelle niortaise. « Au lieu de passer 80 % de leur temps à préparer les données, nos clients peuvent s’en servir à faire de la valeur ajoutée », explique Adam Wilson. Les données numériques sont souvent présentées comme un nouvel or noir. Et ce gisement n’est pas la chasse gardée des grands groupes. « La plupart des entreprises ont un patrimoine de données qu’elles aimeraient exploiter mais cela leur paraît trop compliqué, trop coûteux alors elles abandonnent. L’idée, c’est de démocratiser l’accès pour que personne ne reste sur le bord de la route », souligne Hugues Razanadraibe, directeur général de Kéréon Intelligence. Un menuisier peut tirer profit des données dont il dispose et les croiser avec d’autres. Un agriculteur aujourd’hui est ultra-connecté. Les très petites et les moyennes entreprises ne sont pas condamnées à voir passer le train sans monter à bord. Et cela vaut mieux pour un département comme les Deux-Sèvres, où les TPE-PME sont légion : « L’enjeu est stratégique pour le développement d’un tissu économique et d’un territoire comme le nôtre », souligne le délégué général du Medef des Deux-Sèvres, Xavier Migeot. Enjeu stratégique Peut-on imaginer de rester à l’écart ? « On se rend bien compte de l’importance prise par les services nés autour de l’informatique : c’est ce qui va séparer les gagnants des perdants », pronostique Adam Wilson. Hugues Razanadraibe compare : « Entre l’agriculteur qui a choisi à une époque d’adopter le tracteur et celui qui a préféré garder le cheval, on sait qui a eu raison ». Source : www.lanouvellerepublique.fr Le 29 Juillet 2018 Titre : ÉCONOMIE Niort, “ porte d’entrée ” pour un leader planétaire